Collection Davosa

Bonjour à tous,

La plupart de mes amis et collègues savent que je suis collectionneur et la plupart pensent que je suis horloger (ce que je ne suis pas!) et me donnent leurs montres à réparer.

La plupart du temps, il s’agit d’une pile ou d’un verre à changer, d’un bracelet à renouveler…

Une question qui m’est souvent posée est quant au choix d’une montre mécanique de qualité à prix raisonnable, j’avais tendance à orienter mes amis vers le modèle Chronoscope Max Bill de la marque Junghans :

(Crédit : midatoc)

Lors de mes passages successifs chez mon fournituriste, une montre m’avait pourtant fait de l’œil, il s’agit de ce modèle hommage à la Longines « Majetek » :

(Crédit : cedricfam)

Depuis cette jolie création, à chaque passage, je jette un œil à cette vitrine et, avec l’accord de la maison Dury et Fils à Lyon, j’ai pu faire cette petite séance photo pour vous présenter les modèles qui m’ont interpelé…

Un petit Historique de la marque :

Un long chemin a été parcouru depuis les origines de la marque en 1861 jusqu’à la collection actuelle.
C’est l’époque où l’agriculteur Abel Frédéric Hasler fabrique des boîtiers en argent pour gousset pendant les longs mois d’hiver dans son Tramelan natal, dans le Jura suisse.
Plus tard, deux de ses frères s’installent en ville pour ouvrir une fabrique de montres à Genève. Le troisième est attiré à Biel-Bienne où il travaille également dans l’horlogerie.
Les générations suivantes se vouent entièrement à l’horlogerie, et Paul Hasler se fait remarquer avec son atelier de finissage florissant qui fabrique boite et bracelet pour des marques prestigieuses.

C’est en 1987, que la production de la collection Davosa débute.
Elle est basée sur un contrôle final des plus poussé, qualité exceptionnelle portant le label « Swiss Made », gage d’une fabrication suisse.
Les chronomètres ont souvent un prix très élevé; cette collection démontre que cela peut être différent.
Davosa est une petite manufacture suisse, et ne dépend pas des contraintes de distribution massive pour survivre au marché. Cela permet de proposer un rapport qualité-prix inégalé.
De fait, les propriétaires satisfaits apprécient ces montres uniques dont seulement une quantité limitée est distribuée dans le monde entier.
La manufacture ne fabrique que très peu de modèles, une fois la série distribuée, rares sont les modèles reconduits.
Cela donne un caractère quelque peu exclusif au modèle que vous portez.

Tout d’abord, La Davosa « Business pilot »  équipée d’un Valjoux 7753 : 

 Sa lunette lisse, son cadran « Panda » chocolat avec compteurs blancs joue à merveille avec la lumière!

Un étonnant modèle squelette nommé Salome avec ébauche allemande, proche du mouvement Unitas 6698…
Très dur à prendre en photo!

Le modèle Titanium avec couronne vissée, étanche 50m, traitement de la boite PVD et un cadran très visuel, vraiment sympathique au poignet!

(Crédit : davosa)

 

Ternos diver :

Ternos professional avec soupape hélium auto étanche 500m,  une belle réussite!

Belle lunette en céramique :

Gentleman avec mouvement ETA 2892, le travail sur les aiguilles n’est pas mis en valeur sur mes photos, elles sont texturées comme de l’écorce d’arbre, très joli!


Military avec MVT ETA 2824.2…couronne vissée 200m

Les dames ne sont pas en reste avec ce modèle ladies delight avec cadran en nacre :

 
(Crédit : davosa)

Et encore grand merci à la Maison maison Dury et Fils de Lyon pour ce bon moment!

Voilà pour le partage!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s