Une montre étonnante, la Juvénia arithmo!

Bonjour à tous,

Voici une petite présentation de ma Juvénia Arithmo :

De prime abord : que les choses soient dites, ce n’est pas une montre pour n’importe qui!


(Crédit Hprints)

Un petit peu d’histoire :

Jacques Didisheim, né en 1834 à Hégenheim en Alsace, est aussi horloger. En 1850, il va s’établir d’abord à Genève, puis en 1860 il créé un atelier de fabrication de montres dans la ville de Saint Imier. Atelier qu’il a appellé « Juvenia » d’après le nom de jeune fille de sa femme Juvenia Goldschmidt. Étant un pionnier avec l’imagination d’un visionnaire et une passion pour le succès, dès 1882 Jacques a été s’établir à la Chaux-de-Fonds où il a constaté qu’un environnement idéal a permis à ses idées innovatrices et créatrices de prospérer.
Jacques Didisheim décédait en 1889

Dans la même famille, frères et cousins, il y a les marques Marvin et Vulcain entre autres.
Crédit (montres bracelets aux éditions Köneman et cheminal67)

La première chose qui frappe lorsqu’on voit cette montre est la façon qu’elle à d’accrocher la lumière…

Mon modèle doit être un des premiers car il n’a pas l’inscription « ARITHMO » sur le cadran…

La transparence de ce verre en hésalite est très particulière, il s’est patiné et est très légèrement jauni avec le temps!

Le verre est parti intégrante de la lunette en métal, celle-ci est fixée par 3 vis au boitier. Du coup, l’étanchéité n’est pas le point fort de cette montre!

J’adore cette règle à calcul, je trouve que sur une montre simple, elle prend toute sa place (non, je ne pense pas aux navitimer!)

Le boitier possède une belle cambrure :

Le fond :

Sous le capot, un calibre particulier, de petit diamètre mais très épais avec seconde centrale indirecte :

On discerne le 228 du fond de la montre :

La bête et ses reflets :

Une bien belle montre!

(Crédit Hprints)

Peu sensible aux montres de gousset, j’avoue que je ne cracherais pas sur cette cousine!


(Crédit sliderulewatches)

La manufacture Juvénia est aussi créatrice de quelques modèles alambiqués tels ces deux moutons à 5 pattes :


(Crédit la côte des montres)

Ou ceci :


(Crédit watchissmo)


(Crédit Hprints)

A bientôt, Samos.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s