Zodiac sea wolf

Voici quelques clichés d’une montre partie en 2012 que je regrette un peu!
La lunette en bakélite est superbe et accroche bien la lumière :
Un peu d’histoire (source Horlogerie-suisse.com) :
 
Monsieur Aristide Calame, horloger et membre d’une vieille famille Suisse, a fait à la fin du siècle précédent ce que beaucoup d’autres auraient fait dans sa situation : il baptisa de son propre nom de petits ateliers d’horlogerie qu’il avait créés en 1882. D’un employé au début, il passe à cinq plus tard. Tous considèrent le patron comme leur ami. Ensemble, ils fabriquent des chronomètres pour leurs propres collections ou – en sous-traitance – pour d’autres établisseurs tels qu’Edouard Favre-Perret ou la célèbre dynastie horlogère Jürgensen. Avant même la fin du siècle, les chronomètres commercialisés par Calame reçoivent le nom de « Zodiac« .
 En 1908, cette signature a une telle renommée que Louis-Aristide fait breveter pour bénéficier de la protection selon le droit de la propriété industrielle Suisse. Après le retrait de son père en 1900, Louis-Aristide préside seul aux destinées de l’entreprise.
En 1908, les annales de la firme évoquent que Zodiac reprend dans ses ateliers la production de ses propres ébauches et commence à fabriquer des montres de gousset et des montres-bracelets. En 1930, la manufacture présente une des premières montres-bracelets à remontoir automatique. Face à une grave crise des débouchés, Zodiac lance sqa montre « Autographic« . Ce calibre était très en avance sur son temps étant donné que l’affichage de la réserve de marche qu’elle possédait n’a atteint une certaine population dans les montres-bracelets qu’à la fin des années 1940 et au début des années 1950. Mais la créativité de la direction et de ses collaborateurs est encore loin d’être épuisée.
Parmi les autres modèles à succès figurent la montre de plongée « Sea Wolf » présentée en 1953, le modèle électronique « Dynotron » de 1968 ou l' »Astrographic » dévoilée en 1969. A partir de 1982, le groupe Dixi détient provisoirement la moitié des actions de Zodiac. Les investisseurs ayant retiré leurs fonds, la marque riche en traditions commence à péricliter et la faillite est inéluctable en 1997.
Depuis une intérruption forcée, le groupe Fossil, en tant que son nouveau propriétaire, a été à l’origine d’un come-back.
 
Une photo avec sa petite soeur encore présente dans ma collection :
 
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s